Foresterie communautaire

Renforcement des capacités sur l’accompagnement des communautés locale et Peuple Autochtones à l’élaboration de plan simple de gestion des concessions forestières des communautés locales.

Durant quatorze jours, l’équipe du projet « Forêts d’avenir en RDC » de l’ONGD GASHE a bénéficié d’une séance de renforcement des capacités. Cette formation a porté sur la réflexion des approches et méthodes à mettre en place afin d’accompagner les communautés à l’élaboration de plan simple de gestion pour exploiter les concessions forestières des communautés locales (CFCL). Dans un cadre approprié, cet atelier s’est tenu du 14 au 28 Mars dans la ville de Mbandaka, en province de l’Equateur.

Après quelques années d’accompagnement de huit communautés locales et peuples autochtones dans le processus de la foresterie communautaire – allant de la demande à l’obtention des titres des concessions forestières des communautés locales –  dans les territoires de Lukolela et Ingende en province de l’Equateur/RDC ; ces communautés se mobilisent à travers le projet « Forêts d’Avenir », pour la gestion et exploitation de leurs concessions. Cette phase emboitée, vise à contribuer au développement socio-économique des communautés locales, à la protection des forêts et à la préservation de la biodiversité. Ainsi, pour assurer cet accompagnement à bon escient, le Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement en collaboration avec son partenaire Rainforest Foundation UK (RFUK) a renforcé les capacités de son équipe projet sur les méthodes et approches adéquates d’accompagner ces communautés à l’élaboration de leur plan simple de gestion, en tenant compte des us et coutumes ainsi que la législation en vigueur.

L’atelier s’est déroulé dans une atmosphère participative et interactive entre les intervenants et les participants et soutenu par des exercices de simulation.  Grâce à cette méthodologie, les participants ont manifesté leur intérêt à cette formation. Car disent-ils, ce genre de moments les permettent non seulement à échanger sur les défis mais également d’harmoniser les vues sur le déroulement des activités sur le terrain.  Joseph LOFOLE, Comminuty Forestery Officer « Ce genre des formations continues nous ait destiné pour renforcer nos capacités mais aussi de bien faire les échanges sur les défis. Ils nous permettent d’harmoniser des vues entre Les connaissances que nous avons, les pratiques de communautés locales en termes les us et coutumes ainsi que les cadres légal et règlementaire sur le processus de foresterie communautaire afin de produire un travail orienté vers les résultats », a -t-il déclaré.

En plus de ce moment de renforcement, les participants ont réfléchi sur comment conduire les communautés de Bofekalasumba et Inganda, en territoire d’Ingende au choix de mode de gestion et à la structuration tout en tenant compte de la dynamique des Peuples Autochtones. Ils ont également analysé les rapports des activités des consultants réalisés au cours de la première année du projet soit en 20021 sur le Biomonitoring, l’entrepreneuriat communautaire et les chaines de valeurs Cacao, café et autres spéculations dans les CFCL de Ilebo, Mibenga, Nzondo, Irebu, Ilinga et Bosende.

Signalons que ce projet « Forêts d’Avenir » est rendu possible grâce au généreux soutien du peuple américain à travers l’Agence de Etats-Unis pour le Développement International (USAID), de l’Agence Norvégienne de Coopération au Développement (NICFI), et des contributions de la Fondation Turing, la Fondation Arcus ainsi que de Synchronicity Earth.

Pour plus de détails sur cet atelier :

Contacter Georges Tchatchambe : Charge du projet Forets d’avenir au sein de GASHE (georges_tchatchambe@gashe-ong.org , georgestchatchambe@yahoo.fr)

  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.